Fichage des grévistes : les graves dérives de l'administration

Publié le par Stéphane Guinot

Un logiciel permet maintenant de ficher les grévistes. Dans quel but ? Serait-ce pour museler encore plus ceux qui s'opposent aux graves dérives du gouvernement et de l'administration actuels ? Serait-ce pour les freiner dans leur évolution de carrière ? Professeurs des écoles, vous n'êtes en aucun cas tenus d'informer votre Inspecteur de votre participation à un mouvement de grève. Votre seule obligation est de faire une déclaration d'intention envoyée à votre inspecteur avant la grève. Cette déclaration ne présage en rien de votre participation effective au mouvement de grève.

Ce flico-fichage nous rapproche de plus en plus des année les plus sombres de l'histoire de l'humanité... Et dire que pour nous donner bonne conscience, il était question d'obliger les enseignants à lire la lettre de Guy Môcquet. Ne serait-ce pas plutôt pour donner bonne conscience à un gouvernement qui dérive et dérape de plus en plus ? Pour tenter, une fois de plus, de nous endormir et de nous faire oublier que chaque jour, notre gouvernement, dans ses dérives totalitaires, tente de faire taire ceux qui s'opposent à ses projets.

 

Voici un communiqué du SNUipp (syndicat majoritaire des enseignants du premier degré) concernant ce fichage.

 

"Le SNUipp dénonce la mise en place du logiciel MOSART par lequel l’administration entend imposer la saisie par les IEN des listes fournies par les directeurs afin de simplifier et d’accélérer les procédures de retrait de salaires.

Avec la mise en place de l’application Mosart, il est demandé aux directeurs d’établir des listes d’émargements sur lesquelles les collègues doivent se déclarer grévistes ou avoir assurer leur service.

Le SNUIPP refuse l’établissement de liste de grévistes. Les collègues n’ont pas à se déclarer gréviste.

Le SNUIPP appelle les collègues ayant participé à la grève du 23 mars à ne pas en informer leur IEN.

Les autres collègues doivent informer leur IEN qu’ils ont assuré leur service ce jour-là. Ils peuvent utiliser pour cela le formulaire fourni par l’administration mais celui-ci ne sera pas renseigné par les grévistes."

 

Stéphane Guinot

Commenter cet article